Les articles de fond ne remontent jamais à la surface.
Boris Vian

Le cimetière allemand et les enterrements discount

berlin_05_ok
C'est en se balladant dans Berlin que nous sommes tombé sur le cimetière de st georgen-friedhof. Ce cimetière est complètement normal, à savoir qu'il ne contient pas de personnalité majeure, n'est pas réservée aux lesbiennes (si si, ça existe) et est de confession protestante. Ce qui nous a marqué est qu'il y avait plusieurs types de tombes : de grands caveaux grandiloquents style "père lachaise", des amas de verdure envahissante souvent peu entretenus, et une immense majorité de toutes petites tombes de la taille d'une demie table basse. Nous nous sommes dit que l'incinération était monnaie courante ici, bien que la place ne manque pas à Berlin... nous nous sommes penchés sur le problème et avons découvert le monde terrifiant (mais pas cher) des enterrements discount.

La quête du bon marché, du facile, du jetable, n'épargne plus les enterrements. Dagmar Hänel, anthropologue à l'université de Bonn

Les enterrements low-cost, un marché en progression

Face aux dépenses engendrées par les coûts des obsèques (inhumation: 5 000 à 10 000€, incinération : 2500 à 6 000€), de plus en plus d'Allemands choisissent de se tourner vers des agences funéraires low-cost. En 2010, près de 20 % des enterrements étaient organisés par ces pompes funèbres à bas-prix, promettant à travers de grandes campagnes publicitaires des obsèques publicitaires « à partir de 479 euros ». A ce prix là, mieux vaut ne pas regarder les détails. 

"Si vous trouvez moins cher ailleurs, nous remboursons la différence plus 30 euros!" La pub d'un magasin d'électroménager? Non, d'un entrepreneur de pompes funèbres berlinois, qui illustre le succès grandissant en Allemagne des obsèques "discount". Ce tarif est réservé aux commandes par téléphone. Il s'agit d'une crémation en République tchèque, sans cérémonie, ni sépulture: les cendres sont versées à la fosse commune, sauf si la famille est prête à payer plus. "Des gens se retrouvent obligés par la loi d'enterrer leur père, avec qui ils n'ont plus de contacts depuis 20 ans. Ils ne veulent pas payer des milliers d'euros, ça se comprend. Tout se fait par téléphone, par fax, par mail", explique à l'AFP le patron, Hartmut Woite. 

"La dignité n'a rien à voir avec l'argent", assure Patrick Schneider, présent dans toute l'Allemagne avec sa société "Aarau", et qui propose à Berlin des funérailles à 499 euros. Il explique ses tarifs par des économies d'échelle: "Je ne commande pas les cercueils par dizaines, mais par centaines. J'ai des tarifs préférentiels au crématorium car je suis un bon client". 

Selon une étude menée par Bestattungen.de, la première raison invoquée pour commander des funérailles bon marché est "une relation familiale distante" (58%), "l'éloignement géographique" (47%), et "des ressources économiques insuffisantes" (41%). 

Alors si vous trouvez que les Allemands sont des gros pingres, qu'ils ont une culture discount qui nous révoltes nous les bons français qui savent vivre, sachez que le premier établissement de pompe funèbre low cost a ouvert à Nice en 2013 et qu'il y en a probablement à Paris à l'heure qu'il est... Et que peut-être vous serez un jour obligé d'enterrer votre tata qui a bossé toute sa vie au FN... a bon entendeur salut !

sources : Express, AFP et lepetitjournal.com


LES PRATIQUES MYSTIQUES

Précédent

Article

Publié le 12/08/2014

A Mui Né


CARTE